ARANSI

Une relation ambiguë :
l’argent, l’accompagnement et nous

Mai 2016 - numéro 2

ARANSI

Résolument Humoristique - Les RH avec une vision décalée

Partager sur Facebook
Partager sur LinkedIn

Et si nous faisions fi du « tabou » financier pour repousser le champ des possibles et nous octroyer une virée stimulante sur le chemin de « l’interdit » ?

Bref, si nous parlions argent, accompagnement et individus ?

 

Christine COUTANT

Vidéo du mois - L'argent, l'accompagnement et nous...

 
 

 

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu « on ne parle pas d’argent à table ! », « on ne parle pas d’argent aux autres ! », et j’ai fini par intégrer un presque rassurant « ON NE PARLE PAS D’ARGENT » tout court !
Et vous ?

On dit les français fâchés avec la question pour cause de culture judéo-chrétienne et d’histoire paysanne (mais oui, le fameux bas de laine caché sous l’oreiller !) et je ne sais quoi encore. Et si nous étions juste le jouet de nos croyances, facteur de nos propres limites ?

Pendant des années, je me suis moi aussi enfermée dans ce schéma réducteur, puis j’ai voyagé (« les voyages sont formateurs » en guise de nouvelle croyance !), j’ai rencontré d’autres personnes, je suis devenue coach et toutes ces phrases ont perdu leur sens.

Pourquoi ?

Parce que nous sommes des hommes et des femmes qui échangeons dans une société régie par l’argent.
La preuve, nous recherchons sans cesse le service le moins cher, le voyage le moins cher, l’artisan le moins cher, l’article le moins cher, dans le but du « tout moins cher » jusqu’à, parfois, mettre nos propres vies en péril (les risques dans l’aviation commerciale liés à la pression pécuniaire qui règne sur les pilotes en est un exemple probant) !

Arrêtons de nous voiler la face et ouvrons les yeux sur un système qui cherche souvent à nous renvoyer l’illusion du « tout gratuit » : la santé, l’éducation, etc. …
Ne sommes-nous pas en train d’oublier la valeur du travail pour lequel nous payons et celle des Hommes qui l’exécutent ? Quel prix accordons-nous à la valeur du travail et des individus ?

Dans mes métiers, l’accompagnement et la formation des individus et des équipes, cette dimension est quotidienne. En particulier dans le domaine de l’accompagnement…
Il s’agit d’un métier récent(1), dont les modalités de mise en œuvre et les résultats semblent bien impalpables auprès des individus ou des entreprises mais il s’agit bel et bien d’un METIER et comme tous les métiers, réalisés par des professionnels consciencieux et formés, il a un PRIX bien réel et un impact qui dépasse bien souvent nos limites personnelles et professionnelles !
Des chiffres, bien concrets ceux-là, existent sur le sujet, de quoi faire mentir même les plus sceptiques(2) !
Je lis que Carlos Tavares, PDG de Peugeot PSA et symbole de réussite, est apprécié de ses collaborateurs pour sa dimension humaine et qu’il a « appris à se faire moins tranchant » en s’appuyant sur l’aide d’une coach professionnelle(3). Bill et Hillary Clinton ont été accompagnés par un coach dans leur prise de parole et la préparation de leurs interventions, etc…
Combien encore d’autres personnes qui louent le travail réalisé et savourent le fruit de leur évolution grâce à ces accompagnants ?

Si vous êtes prêts à débourser pour vos biens de consommation ou à miser au LOTO, à quel prix estimez-vous votre valeur intrinsèque et qu’êtes-vous prêts à investir sur vous-même pour votre bien-être et votre réussite ? Et si l’argent n’était qu’un moyen comme un autre et pas une finalité, ne serions-nous pas plus riches ?

Parce que ce sont les Hommes qui font la richesse de l’entreprise, améliorez votre résultat en valorisant VOTRE Capital Humain avec ARANSI, c’est notre métier !

1- http://www.coachfederation.fr/images/Professionnalisation/RNCP_Communique_Coach_Professionnel.pdf
2- http://www.coachfederation.fr/images/Documents/Besoin%20de%20coaching%20quebec.pdf
3- Paris Match N°3492 – avril 2016 p. 56 à 59

 
 
 
 

Copyright © ARANSI