ARANSI

L’informatique ou
l’art de tout faire rentrer dans une case !

Juin 2016 - numéro 3

ARANSI

Résolument Humoristique - Les RH avec une vision décalée

Partager sur Facebook
Partager sur LinkedIn

L’outil informatique serait-il en passe de dominer les Hommes ou bien est-ce déjà un état de fait ?

 

Romain COUTANT

CEO

Vidéo du mois - L'ordinateur - Un bon dans le futur ... ou dans le passé ?

 
 

 

Gordon E. Moore l’avait prédit : La complexité des microprocesseurs et donc leur performance double environ tous les 2 ans. Grâce à cette évolution, nous disposons aujourd’hui d’ordinateurs capable de réaliser plusieurs millions d’opérations par seconde.

La première véritable machine automatisée de calcul peut être attribuée à Alan Turing avec sa machine qui permettait de décrypter les messages envoyés par Enigma lors de la seconde guerre mondiale.

La motivation principale de l’époque était d’accélérer le travail pour palier à la lenteur de l’être humain. Devant le nombre presque inimaginable de combinaisons, il était en effet indispensable de développer une machine permettant de travailler plus rapidement que l’Homme.
Voici donc la raison de la création des ordinateurs :
« Aider l’homme dans son travail en lui évitant la réalisation des tâches répétitives et à faible valeur ajoutée ».

Puis, les ordinateurs modernes sont apparus et enfin les micro-ordinateurs se sont déployés à travers le monde à une vitesse vertigineuse.

Mais quel est le constat aujourd’hui ?
Que ce soit dans les entreprises, dans les administrations, lorsque l’on fait son shopping,… en fait PARTOUT, on se rend compte que l’informatique devient structurant.

Cela signifie que c’est à l’Homme de s’adapter au fonctionnement des applications. « Le respect du standard » est en effet devenu le leitmotiv des Directions des Systèmes d’Information.

Par exemple, qui n’a jamais entendu la fameuse phrase « Je ne peux pas faire ce que vous me demandez parce que l’ordinateur me bloque » !!!

Si l’on regarde froidement le principe, il y a de quoi halluciner : les organisations paient cher pour s’équiper de logiciels « performants » et au final pour s’imposer des contraintes.

Si le logiciel ne permet pas de faire ce que l’on devrait faire et bien tant pis, on va changer notre façon de faire. Quitte à faire moins bien !

On est loin du principe qui a motivé le développement de l’informatique...

J’observe ainsi de plus en plus d’utilisateurs qui, du fait d’une non adaptation d’un logiciel à leur travail, se remettent à suivre manuellement des éléments. Ce suivi en parallèle entraine une surcharge de travail, une perte de productivité et une perte du suivi de l’information.

Nous voilà donc revenu au temps passé où tout était manuel avec la contrainte supplémentaire de devoir continuer à mettre plus ou moins à jour un logiciel inadapté pour « faire du reporting ».

Je prédis toutefois que cela n’aura qu’un temps et que la suprématie des gros logiciels de gestion intégrés ne sera que temporaire… A moins qu’ils n’acquièrent cette spécificité humaine qu’est l’adaptation pour survivre.

Chez ARANSI, nous investissons et nous développons nos propres outils et nous les adaptons à chaque contexte pour répondre au besoin réel de chacun de nos clients.

 
 
 
 

Copyright © ARANSI